Vous êtes ici : Accueil / TEPCV / PRELUDE / Présentation du projet

TEPCV

Présentation du projet

Le projet PRÉLUDE 

Le projet PRÉLUDE (Projet de Récupération d’Énergie éLectrique et thermique issUe de Déchets bois et d’Éolienne) a vocation à utiliser les déchets bois (A, B, bois palette) produits sur le territoire pour produire de l’énergie (chaleur/électricité) via un système de cogénération innovant (pyrogazéification) couplé avec une petite éolienne à axe vertical.

L’énergie produite contribuera à faire du site de la déchèterie communautaire, un site à énergie positive. La chaleur sera valorisée pour le séchage du combustible destiné à l’installation de cogénération et pour alimenter un réseau de chaleur nécessaire à l’unité de méthanisation du projet METHA².

Une partie de la production électrique servira, par le biais d’un électrolyseur, à produire de l’hydrogène, valorisé dans l’unité de méthanation du projet METHA² afin de produire du méthane de synthèse pour alimenter deux camions de collecte d'ordures ménagères.

Le surplus d’électricité produit sera revendu au réseau.

 

 

(cliquez sur l'image pour agrandir le schéma)

Le projet METHA2

Le projet METHA² vise à développer un pilote innovant de méthanation-méthanisation pour expérimenter l’économie circulaire sur le territoire périurbain de la Communauté de Communes Pays Haut Val d’Alzette dans le cadre d’un partenariat avec des PME/ETI françaises.

Le pilote METHA² met en œuvre un processus industriel innovant de conversion d’hydrogène produit localement par la CCPHVA à partir d’énergie renouvelable (éolien, cogénération) en méthane de synthèse par méthanation (hydrogénation du CO2). Cette conversion de l’hydrogène en méthane de synthèse permet, dans une première phase, d’encourager la mobilité GNV décarbonée (alimentation d’une flotte locale de véhicules GNV) pour ensuite envisager d’injecter dans les infrastructures réseau existantes du méthane « décarboné ». La source innovante de CO2 « fatal » exploitée par la méthanation est le CO2 provenant d’une mini-méthanisation qui valorise localement des déchets agricoles.

METHA² est un pilote innovant de méthanation-méthanisation qui s’inscrit parfaitement dans les démarches de développement urbain mixte en conciliant transition énergétique, gestion des déchets avec recyclage et valorisation énergétique, mobilité propre et économie circulaire.

La méthanisation est un procédé naturel de dégradation de la matière organique par des micro-organismes, en l'absence d'oxygène, produisant un biogaz composé de méthane et de dioxyde de carbone. Cette réaction produit également un résidu, appelé digestat, qu'il est ensuite possible de valoriser en tant que fertilisant pour l'agriculture. Le biogaz, mélange gazeux saturé en eau à la sortie du digesteur, est composé d’environ 50% à 60% de méthane (CH4) et de 40% à 50% de gaz carbonique (CO2). Cette énergie renouvelable peut être utilisée comme un carburant et/ou être injectée dans le réseau de gaz naturel après épuration.

La méthanation est un procédé industriel de conversion catalytique de dihydrogène (H2) et de dioxyde de carbone (CO2) en méthane vert, c’est-à-dire neutre en carbone car produit à partir de carbone recyclé. Ce méthane de synthèse est issu de la production excédentaire d'électricité issue d’énergies renouvelables et du gaz carbonique (CO2) issu de la méthanisation qui serait rejeté dans l’atmosphère sans ce couplage.

Le projet METHA² vise donc à créer un pilote autonome qui permet à la CCPHVA une double valorisation optimisée de la matière organique issue du recyclage de déchets et de l’énergie renouvelable.

L’objectif de METHA² est d’expérimenter une solution :

  • innovante pour l’autonomie énergétique des territoires ; l’énergie est produite grâce aux déchets et permet de faire rouler une flotte de véhicules comme, par exemple, les camions-bennes à ordures ménagères utilisés pour la collecte de ces mêmes déchets. Tout cela aboutit à un cycle énergétiquement autonome pour les collectivités,
  • exemplaire en matière de mobilité propre et de production d’énergies renouvelables,
  • pilote en matière de santé publique car son déploiement apporterait des améliorations très significatives en matière de santé publique, notamment en environnement urbain et périurbain.

 

 

(cliquez sur l'image pour agrandir le schéma)